La Malédiction du Güegüense, Anatomie de la révolution sandiniste
  •  
EAN13
9782251444680
ISBN
978-2-251-44468-0
Éditeur
Les Belles Lettres, PAVSA
Date de publication
Collection
Romans, Essais, Poésie, Documents
Nombre de pages
438
Dimensions
21 x 15 x 2 cm
Poids
530 g
Langue
français
Langue d'origine
castillan, espagnol
Fiches UNIMARC
S'identifier

La Malédiction du Güegüense

Anatomie de la révolution sandiniste

Les Belles Lettres, PAVSA

Romans, Essais, Poésie, Documents

Offres

Inscrit au patrimoine immatériel de l'humanité, le Güegüense est une pièce de théâtre satirique écrite, en espagnol et en nahuatl, au XVe siècle. Elle est aussi un mythe, Le mythe, même, dont les Nicaraguayens s'enorgueillissent. C'est enfin une mystification et, pour l'auteur de cet ouvrage, une « malédiction ».

Dans le personnage clé de la pièce — un individu odieux, avide, menteur et couard — l'auteur retrouve à son grand regret nombre de ses compatriotes. Ce Güegüense qui fait le « guatus », un geste qui ressemble fort à une manifestation très actuelle d'insolence dévoyée, dès que le gouverneur espagnol qu'il a choisi d'escroquer a le dos tourné.

Cet ouvrage est l'expression de l'immense déception de l'auteur – et d'une bonne partie de la population nicaraguayenne – devant le spectacle offert par les nouveaux güegüenses qui, piétinant les espoirs mis dans la révolution qui renversa le régime du général Somoza le 19 juillet 1979, ont récupéré à leur seul profit un pays qui s'était donné à eux et, au passage, une bonne partie de l'aide copieuse que le monde entier, croyant avoir enfin trouvé là la fameuse « troisième voie du développement », s'empressa d'envoyer.
S'identifier pour envoyer des commentaires.